CONSERVATOIRE FRANCOPHONE

Au Conservatoire Apportez votre grimoire Il sera conservé Pour la postérité. Les générations futures Trouveront dans leurs lectures L'image de notre vie, Et nous laisserons ainsi Pour l'éternité, la trace de notre passé En vieux FRANCOIS Ou en PATOIS Les zéros ou les cérébrales, On écrit tous dans le journal.

Voir plus

Le Conservatoire est né du désir et des observations d’un certain nombre de personnes œuvrant en gérontologie – directeurs d’établissements de personnes âgées – psychologues – gérontologues – journalistes – philosophes – animateurs – sociologues. La région Rhône-Alpes fût le point de départ élargi à la Suisse et la Belgique. L’objectif prioritaire était de donner la parole à travers le journal d’établissement. La notion de « Conservatoire » justifiée par les fondateurs s’appuyait sur la part des réserves de connaissances et d’expériences des personnes âgées. Ils étaient convaincus que celles-ci enrichissent la communauté, et laissent une trace inter-générationnelle. L’écrivain sénégalais Amadou Hampaté Bâ disait « quand un vieillard meurt, c’est comme une bibliothèque qui brûle ». Cette parole qui est valable à la culture orale s’applique aussi à l’écrit. Le conservatoire est, pour les professionnels et résidants, un moyen de communiquer avec le monde et permet à chacun de vivre sa citoyenneté.